Comment négocier une hypothèque ? 

négocier une hypothèque taux

Si l’hypothèque représente la solution la plus utilisée pour financer un crédit immobilier, cet emprunt doit être le plus avantageux possible. Taux de prêt hypothécaire, frais de dossier, amortissements, tous ces éléments peuvent faire l’objet d’une discussion avec le conseiller bancaire. Peut-on négocier son hypothèque ? Comment procéder pour obtenir la meilleure offre ?

Préparer un dossier solide

Pour convaincre les organismes financiers que vous êtes un candidat sérieux, vous devez présenter un dossier complet. Il permettra d’étudier votre demande d’hypothèque immédiatement.  Il comportera donc les documents suivants: 

  • Documents d’identité
  • Dernière déclaration fiscale
  • Certificats de salaire
  • Extrait du registre des poursuites datant de moins de trois mois
  • Certificat de prévoyance ou LPP pour un achat immobilier correspondant au deuxième pilier
  • Justificatifs des avoirs correspondant au 3e pilier
  • Extrait du registre foncier
  • Plan du cadastre
  • Police incendie
  • Plan de construction
  • Description de la construction ainsi que des rénovations et aménagements 

Avec un dossier qui contient tous les documents requis, vous montrerez que vous êtes bien préparé. Vous aurez donc davantage de chances de convaincre. Lorsque vous cherchez comment financer un achat immobilier, vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Cela commence par la constitution d’un dossier convaincant.  

Vous devez aussi préparer vos arguments. L’appréciation du bien immobilier et l’état de votre situation personnelle vont jouer en votre faveur. Des salaires confortables, une augmentation de patrimoine ou tout élément positif permet de bien négocier son hypothèque ou négocier un renouvellement. La solvabilité hypothécaire doit pouvoir être évaluée par l’organisme financier qui évalue le dossier. 

Faire jouer la concurrence

Pour obtenir la meilleure offre, il est recommandé d’effectuer plusieurs demandes auprès d’organismes différents. Ensuite, vous pourrez négocier votre hypothèque en démontrant qu’un concurrent propose des solutions plus avantageuses. Cette pratique porte en général ses fruits puisque les banques ne souhaitent pas voir leurs clients partir. Pour savoir à qui demander une hypothèque, vous devez vous concentrer sur les meilleures offres ou sur les conditions proposées. 

Les assurances proposent de bien meilleures offres que les banques. En ajoutant ce type d’organisme à vos demandes, vous augmentez vos chances de pouvoir négocier des conditions préférentielles. Les banques seront davantage disposées à revoir leurs conditions face à de tels concurrents. 

En utilisant le simulateur RealAdvisor, vous pouvez découvrir instantanément votre capacité d’emprunt et de connaître le coût total de votre hypothèque. Cet outil gratuit en ligne permet de préparer votre négociation. Le calcul de la capacité d’emprunt permet justement de disposer d’une base pour demander le bon montant pour cette hypothèque avec l’aide d’un expert en financement.

Étudier toutes les propositions

Avant de vous lancer dans de nouvelles démarches, vous devez vous renseigner sur les modalités de résiliation d’une hypothèque. Vous devez également vous renseigner sur comment négocier un renouvellement d’hypothèque afin d’être parfaitement prêt au moment voulu. 

Si vous sollicitez plusieurs organismes bancaires et compagnies d’assurances, vous risquez d’obtenir plusieurs offres. Avant d’en accepter une, vous devez prendre le temps d’étudier chacune d’entre elles et de comparer les différentes formes d’hypothèques. 

Taux variable ou taux fixe, tableau d’amortissement, tous les éléments sont à analyser pour prendre sa décision en toute connaissance de cause. La différence se situe bien souvent au niveau des frais facturés. Vous devrez donc prendre soin de les étudier de près. 

Négocier le renouvellement de son hypothèque 

Lorsqu’une hypothèque arrive à échéance, il est recommandé de renégocier son renouvellement. En effet, les taux peuvent évoluer à la hausse. Pour éviter de payer son prêt hypothécaire au prix fort, il est préférable de négocier ce nouveau contrat. 

Alors que la Banque Nationale Suisse annonce que les taux pourraient remonter, il serait judicieux de préparer sa négociation. 

Réserver un taux

Les banques offrent la possibilité de réserver un taux “forward”. Il est fixé avant l’échéance afin d’éviter de subir une hausse. Cette opération est possible jusqu’à douze mois avant la date d’échéance. Elle permet de poursuivre son prêt hypothécaire dans les meilleures conditions.  

Taux fixe ou taux Libor

Un taux fixe pour son prêt hypothécaire est sans surprise. Toutefois, le taux Libor s’avère moins onéreux. Étant donné qu’il est adapté aux taux du marché chaque trimestre, il peut être avantageux. 

Aucun risque de subir un revers en cas de hausse des taux puisque le taux Libor peut être transformé en taux fixe à tout moment. Le coût est intéressant puisque le taux Libor est en moyenne de 0,9 %. Le taux fixe se situe davantage à 1,2 %. Le coût du crédit hypothécaire est donc moindre. 

Une dette moins élevée

Étant donné qu’une partie du crédit a été remboursée, la nouvelle hypothèque ne portera pas sur le même montant. Lorsque la dette est réduite, il est facile de négocier son renouvellement d’hypothèque

Les points à retenir pour négocier son hypothèque

  • Bien préparer son dossier de demande d’hypothèque
  • Faire jouer la concurrence entre les banques et compagnies d’assurance
  • Comparer les conditions de chaque proposition d’hypothèque
  • Bien choisir son taux pour réduire le coût de son crédit immobilier

FAQ

Quelle différence entre une hypothèque à taux fixe, taux Libor ou taux Saron ? 

Quels sont les frais liés à une hypothèque ?

© RealAdvisor 2021. All Rights Reserved. v.c.13b540f